Pour toutes questions ne figurant pas sur cette page, n’hésitez pas à nous écrire via la page « Contact ».

Relation vis-à-vis du Ministère de l’Intérieur ?

Le Ministère est au courant de notre démarche depuis le début, le ministre était alors Monsieur Cazeneuve et il nous laisse travailler à notre projet sans chercher à nous empêcher de développer notre initiative. Nous n’avons pour l’instant pas son soutien mais nous y travaillons avec, entre autres choses, nos différentes actions au service des administrations étatiques et locales.

Vous dépendez de la FFTir ?

NON, nous sommes une association indépendante désireuse de promouvoir notre vision du tir, de sa pratique et de sa pédagogie. Nous sommes structurées en fédération et nous avons des ambitions nationales au même titre que la Fédération Française de tir.

Vous faîtes du tir de combat ?

Le tir de combat induit un équipement professionnel, une ciblerie dédiée et une finalité opérationnelle. L’ENIT instruit effectivement le tir de combat aux unités professionnelles qui lui en font la demande mais certainement pas aux citoyens. C’est notre positionnement est un choix que nous assumons.

Faut-il avoir un équipement ou une tenue particulière pour pratiquer à l’ENIT ?

OUI, nous sommes des citoyens responsables aussi nous portons une attention particulière à l’image que nous donnons de notre pratique. A ce titre, un simple jean avec un t-shirt feront très bien l’affaire, enfin selon le climat du moment bien entendu. Les tenues tactiques, militaires ou para-militaires sont réservées aux contractors, forces de l’ordre et autres personnels de nos armées alors laissez tout ça dans le placard. De la même manière, vous n’avez besoin que d’un holster de ceinture. Les holsters de cuisse, de poitrine, d’aisselle, de cheville, inside… vous les posez sur la même étagère du placard que votre tenue tacticool. Pas de ceinture de charge, pas de brêlage, pas de drop pouch, pas de porte chargeurs… vous avez des poches sur votre jean alors cela fera parfaitement l’affaire.

Il n’y a pas de tir à partir du holster ?

L’apprentissage du tir à partir du holster peut débuter dès que le tireur est RAS c’est-à-dire responsable, sûr et autonome. Cela signifie qu’il est en capacité de manipuler avec fluidité son arme, qu’il atteint une norme de performance que nous avons préalablement définie ensemble et qu’il respecte, comprend et applique les règles de sécurité en permanence.

Remarque : port de l’arme ou de l’utilisation d’un holster !

Une arme n’est pas un jouet ! C’est une bêtise de parler d’arme de sport, d’arme de guerre, d’arme de loisir ou encore d’arme de match car une arme est, par essence, destinée à neutraliser, blesser ou tuer un être vivant ou à causer des dommages matériels. Ne nous trompons pas, par arme nous ne faisons pas forcément allusion à un pistolet, un fusil d’assaut ou une carabine car un arc est une arme, un couteau est une arme, une sagaie est une arme, une sarbacane est une arme… la liste peut-être longue mais ici il n’est pas question d’être hypocrite et c’est pour cela que nous trouvons dangereux de faire une distinction entre les armes de sport, socialement plus sympathiques et acceptables, et les armes de guerre qui sont, elles, socialement très dangereuses. Une arme n’est pas un jouet et si nous souhaitons pouvoir vivre notre passion nous devons le faire en pleine responsabilité. Est-ce responsable de laisser son arme sur une tablette à 25m, 50m ou 100m de soi ? Est-ce dangereux de porter son arme sur soi ? Nous ne faisons pas de philosophie mais nous parlons entre gens responsables donc si vous êtes en mesure de prendre l’ampleur de cette différence vous comprendrez que le port de l’arme dans un holster ou en bandoulière est simplement la meilleure des sécurités que nous ayons pu inventer à ce jour. Nous ne faisons pas l’apologie du dégainé et nous comprenons qu’une certaine distance avec l’arme puisse être un moyen de rassurer un débutant mais c’est un faux problème car l’arme n’est pas dangereuse en soi sans la volonté du tireur qui la manipule. Le reste c’est de l’instruction, de la formation, de l’apprentissage et surtout de la responsabilisation.